Lorsque nous prendrons la route, il y aura la lumière changeante du petit matin et les premières fraicheurs, mais il ne faudra pas s’y fier ; car dans le fond, nous le savons, l’été s’attarde.

Nous allons le retenir encore un peu avec un télescope impatient qui attend dans une valise, une pincée de Biélorussie et un conte qui dort dans nos bagages en attendant qu’on le réveille …. AstroValberg J-1