Observation d’une pluie d’étoiles filantes

9 Déc 2020

– Que fais-tu Papet ?

– Je regarde le ciel, juste ici ente les fines lignes imaginaires de la constellation des Gémeaux.

– Pourquoi fais-tu cela ?

– C’est un secret !

– Un secret ?

– Oui, un secret, mais un que je veux bien te partager. C’est au sujet des étoiles.

– C’est donc un secret qui a la forme d’une étoile.

– Si tu veux… Mais sais-tu que chaque jour il nait des étoiles ? Et que ces étoiles sont vivantes ?

– Vivantes ! Que veux-tu dire ?

– Je veux dire, je veux dire qu’elles naissent vivent et meurent.

– Un peu comme nous ?

– Un peu comme nous. Des étoiles, il y en a des géantes, rouges ou bleues, des naines brunes qui émettent peu de lumière, des jaunes, des blanches, d’autres à leur mort deviennent des trous noirs. Les étoiles ne sont pas toutes semblables. Tout ceci est singulier si tu préfères.

– Un peu comme nous ?

– Un peu comme nous.

– Mais toi que fais-tu avec tout ce singulier ?

– Je le collectionne.

– Tu te moques un peu de moi ? Les étoiles, elles ne peuvent pas être bien rangées dans une boite ou épinglées dans un tableau sous verre !

– Teste d’aï ! Mais pas de cette façon. Les étoiles je les collectionne dans mes souvenirs et dans mon carnet. Je note le jour et l’heure, leur nombre, leur couleur, leur luminosité.

– Et des fois tu t’égares un peu dans la Lune Papet !

– C’est une façon d’être plus proche des étoiles ! Sais-tu quelles sont les étoiles que je cherche? Ce sont les vagabondes, les fugitives, les éphémères, celles tombées de la chevelure d’une belle dame.

– Tu files la métaphore Papet !

– Ce sont les étoiles qui filent, moi je ne fais que tisser la toile pour mieux les attraper.

– Il te faudra beaucoup de mots Papet !

– Il me faudra beaucoup guetter ! Le 9 décembre dans la constellation de l’Hydre femelle, le 14 dans la constellation des Gémeaux et le 22 dans la constellation de la Petite Ourse.

– Tu collectionnes aussi les dates ?

– Mais non, c’est que je ne veux manquer aucun rendez-vous avec le singulier !

– Et que vas-tu faire quand tu auras rencontré le singulier ?

– C’est un secret !

– Un secret ? Encore un secret ? un secret qui a quelle forme cette fois-ci ?

– La forme d’un vœu !

A propos de moi

Je suis Mélissa, chercheuse indépendante en Astronomie et en Sciences Humaine. Je m'engage pour une astronomie accessible, facile et qui donne des étoiles dans les yeux.

Ici je te parle de science, de Sciences Humaines mais je partage aussi un journal photographique et de la poésie étoilée du quotidien.

3 Commentaires

  1. Tresdoi

    Sympa.. vraiment sympa.

    Réponse
  2. Marielle

    C’est joli cette histoire!

    Réponse
  3. mania

    très jolie, cette histoire.
    Il ne vous reste qu’à la conter…..
    Monique

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *