En septembre, à l’Observatoire, on écoute

22 Sep 2020 | 0 commentaires

Accueil / Découvertes / En septembre, à l’Observatoire, on écoute

Septembre, la rentrée. Septembre, gorgé de lumière dorée et d’odeurs de figuiers. Septembre, les vendanges et les premières migrations d’oiseaux. Septembre, et le ciel d’été qui glisse vers l’automne.

En septembre, à l’Observatoire, on écoute :

Le chanteur néerlandais Benny Sings et son titre « Sunny Afternoon» aux volutes soul jazzy qui nous évoque la douceur d’un été sans fin. « I love October » but « I love September ».

A écouter quand la lumière de fin de journée décline lentement. Pour celles et ceux qui observent le ciel, au moment de l’installation du matériel.

Le titre « Kiss me in the morning» de la chanteuse Jorja Smith est tirée d’une nouvelle série dont le scénario se déroule au cœur d’un club de jazz, The Eddy, à Paris. La voix chaude et grave de Jorja Smith, et le rythme même de la musique, nous propulse directement dans l’ambiance et le décor de ce  club jazzy de la Capitale.

A écouter quand vous sentez monter en vous des envies d’escapades et un besoin de faire une pause. Pour celles et ceux qui observent le ciel, en pointant les objets du ciel profond.

C’est lumineux et épuré, soul et folk ; c’est la voix suave de Ayo dans une chanson d’amour extraite de son dernier album Royal, « Fix me up».

A écouter  quand vous êtes d’humeur contemplative. Pour celles et ceux qui observent le ciel, devant le spectacle de la voute étoilée of course.

« Where the river goes» ressemble à un cadavre exquis ; « Chemin vers le bas /Sur le sol froid et froid /descendre /L’eau fait rage/Je sais où va la rivière ». Mais ces accents country et la voix profonde de Zac Brown, nous embarquent vers un couché de soleil, nous autres, poor lonesome Astronomer.

A écouter sur la route quelle qu’elle soit.

Début des années 90, la chanteuse Gloria Estefan sort le titre « Get on your feet »; chanson d’amour certes, mais son coté pop/funk invite terriblement à nous « bouger et faire quelque chose ». Idéal pour ce mois de rentrée, non ?

A écouter pour se rebooster. Pour celles et ceux qui observent le ciel, quand les nuits deviennent trop fraiches et qu’il est temps de se réchauffer. Penser à garder le rythme !

Ce n’est pas pour ses paroles recherchées, et la tonne de mousse dans le bain discutable écologiquement parlant, que nous retiendrons « Thinkin bout you » de la chanteuse Ciara, mais pour son coté hip-hop et RnB. Impossible de ne pas bouger; l’automne arrive mais pour nous c’est encore un peu l’été.

A écouter le matin au réveil, ou quand vous hésitez sur les bienfaits d’une simple douche. Pour celles et ceux qui observent le ciel, quand vous partez en repérage de nouveaux lieux où poser vos télescopes.

Troisième acte, Calaf le prince inconnu est plongé dans la nuit, attendant le jour pour conquérir l’amour de la princesse de glace, Turandot. « Le soleil se lève, la lune se couche, les étoiles semblent s’estomper et c’est l’aube ».  Une interprétation sensible et habitée de Nessun dorma de Puccini par Luciano Pavarotti. Septembre, nous attendons que Mars se rapproche de la Terre et se laisse de plus en plus entrevoir.

A écouter le soir sans mélancolie en se laissant happer par la magie de cet opéra inachevé. Pour celles et ceux qui observent le ciel,  devant le spectacle de la planète Mars à l’œil nu et aux instruments.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *